• Accueil
  • /
  • La graine de nigelle comme détoxifiant naturel dans un régime alimentaire contaminé par des toxines cancérigènes

La graine de nigelle comme détoxifiant naturel dans un régime alimentaire contaminé par des toxines cancérigènes

Le prophète de l’islam Mohammed (sallallahou alayhi wa sallam) a dit que la graine de nigelle est « une guérison pour toute maladie sauf la mort » (Al-Bukhârî n°5688).

La véracité de cette parole a été mise en avant par plus de 3284 études médicales d’universités du monde entier. L’ensemble de ces études sont disponibles sur PubMed [1] (la base de données internationales des études médicales).

Nous vous présentons ci-dessous le résumé d’une étude réalisée par des chercheurs de l’université de Zabol en Iran [2] sur l’efficacité de la graine de nigelle en tant que détoxifiant biologique dans un régime alimentaire contiaminé par l’aflatoxine B.

L’aflatoxine B est un champignon qui va se développer dans des aliments tel que le maïs, le riz, les noix, les fruits secs, les épices… L’aflatoxine B1 est la plus fréquente dans l’alimentation, elle est cancérigène aussi bien pour l’homme que pour les animaux.

L’étude ci-dessous a été réalisée sur des animaux mais reste néanmoins intéressante pour essayer de comprendre comment la graine de nigelle peut atténuer les effets des toxines sur l’organisme.

Cette traduction a été réalisée par Abu Abdillah qui est l’auteur de l’ouvrage Le guide complet de la nigelle pour toutes les maladies.

Nigella sativa (graine de cumin noir) comme détoxifiant biologique dans un régime alimentaire contaminé par l’aflatoxine B

« L’aflatoxine B1 est un contaminant commun des aliments pour animaux qui affecte négativement les performances des oiseaux et la qualité des produits.

Au total, 600 poussins de cailles âgés de 7 jours ont été répartis de manière aléatoire dans huit groupes expérimentaux selon un plan complètement aléatoire avec cinq enclos identiques et 15 cailles par enclos. Des traitements expérimentaux comprenant deux niveaux d’aflatoxine B1 (0 et 2,5 mg/kg) et 4 niveaux de graines de nigelle (nigella sativa) (0, 0,5, 1,0 et 1,5% du régime alimentaire) ont été proposés aux poussins de cailles de 7 à 35 jours.

Bien que l’alimentation à base d’aflatoxine B1 ait réduit le gain et le taux de conversion alimentaire, l’alimentation à base de graines de nigelle a augmenté le gain. (p < 0,05).

Le poids relatif de la bourse de Fabricius a augmenté avec les niveaux croissants de graines de nigelle (p < 0,05). L’aflatoxine B1 a diminué la taille du cœur, mais les niveaux incrémentiels de graines de nigelle ont augmenté le poids relatif du cœur (p < 0,05).

L’hypertrophie du foie a été observée chez les oiseaux recevant de l’aflatoxine B1 (p < 0,05).

Les oiseaux du groupe aflatoxine B1 avaient des testicules plus petits que ceux des autres groupes (p < 0,05).

La valeur de l’hématocrite chez les oiseaux nourris à l’aflatoxine B1 était inférieure à celle des autres groupes (p < 0,05) et des niveaux croissants de graines de nigelle ont augmenté l’hématocrite sanguin (p < 0,05).

La quantité de malondialdéhyde (MDA) dans les échantillons de viande des oiseaux ayant reçu de l’aflatoxine B1 était plus élevée que celle des oiseaux n’ayant pas reçu la toxine, mais des niveaux progressifs de graines de nigelle ont diminué la concentration de MDA chez les oiseaux affectés (p < 0,05).

L’aflatoxine B1 a supprimé l’immunité humorale des oiseaux tandis que la graine de nigelle a augmenté les titres d’anticorps contre les antigènes des globules rouges de mouton et du virus de la maladie de Newcastle (p < 0,05).

L’aflatoxine B1 a diminué les bactéries lactiques (LAB) et les bactéries sporulées (SFB) mais a augmenté Escherichia coli (E. coli ; p < 0,05). Cependant, les graines de nigelle ont augmenté les bactéries lactiques et bactéries sporulées mais a diminué les populations d’E. coli (p < 0,05).

Cette étude a révélé que la graine de nigelle en tant que détoxifiant biologique pouvait relativement atténuer les effets négatifs de l’aflatoxine B1 chez les cailles. »

Journal of Animal Physiology and Animal Nutrition © 2016 Blackwell Verlag GmbH.

Il faudrait réaliser des études complémentaires pour confirmer les résultats chez l’homme. Si de telles études venaient à être réalisées, nous publierions les traductions sur huileriemeziana.com inch’Allah.

[1] https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/?term=nigella+sativa%7Cblack+seed%7Cblack+cumin

[2] Source et version complète de l’étude : https://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1111/jpn.12562

Ces informations sont données à titre indicatif. Si vous êtes malades, merci de consulter un médecin.

0 COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

COMMENT UTILISER LA NIGELLE ?

Vos consignes d'utilisation personnalisées en 1 minute

Ces informations sont basées sur les études médicales d’université du monde entier consultables sur PubMed (base de données internationales des études médicales). Ces informations sont données à titre indicatif. Si vous êtes malades, merci de consulter un médecin. Découvrez pourquoi utiliser la médecine prophétique ne s’oppose pas au fait d’aller voir un médecin : https://huileriemeziana.com/nigelle/#voir-un-medecin

DÉCOUVREZ

Le guide complet de la nigelle pour toutes les maladies

Ces articles pourraient également vous intéresser

error:

Alerte par SMS ou E-MAIL

Inscrivez-vous pour être prévenu et ne pas rater la prochaine pression inch’Allah

Si vous êtes hors France métropolitaine indiquez l’indicatif avec votre numéro. Merci.

TÉLÉCHARGER LE GUIDE