fbpx

Graine de nigelle et Covid-19 : 9 nouvelles études médicales sur l’efficacité de la graine de nigelle

Graine de nigelle et Covid-19 : 9 nouvelles études médicales sur l’efficacité de la graine de nigelle

Graine de nigelle et Covid-19 : 9 nouvelles études médicales sur l’efficacité de la graine de nigelle dans la prévention et le traitement du Covid-19

Des chercheurs de 7 pays différents : USA, Inde, Émirats Arabes Unis, Chine, Malaisie, Pakistan, Arabie Saoudite ont publié 9 études sur l’efficacité de la graine de nigelle contre le Covid-19.

Toutes arrivent à la conclusion de l’efficacité de la graine de nigelle dans la lutte contre le coronavirus Covid-19.

Ces études sont publiées sur PubMed qui est la base de données de l’institut national médical de santé aux Etats-Unis.

Rien d’étonnant puisque le messager d’Allah (paix et prière d’Allah sur lui) a dit au sujet de la graine de nigelle qu’elle est « une guérison pour toute maladie sauf la mort » (Sahih Al Boukhari n°5688).

Reste à savoir comme l’utiliser :
– sous quelle forme : huile de nigelle, poudre, graines brutes, extraits de principes actifs…
– seule ou en complément,
– pendant combien de temps,
– A quel dosage…

Dans un premier temps, nous verrons un petit résumé de la conclusion de chacune des études avec à chaque fois un lien vers la version complète et originale de l’étude puis nous finirons par la manière dont la graine de nigelle a été utilisée sur une étude portant sur 313 personnes atteintes de Covid-19 et qui a donné de très bons résultats. El hemdoulileh.

Étude de l’université de Floride A&M aux États-Unis

Dans une étude publiée le 24 juillet 2020, Patricia Mendonca et al. de la faculté de Pharmacie et des Sciences Pharmaceutiques de l’université A&M de Floride arrivent à la conclusion que la thymoquinone qui est l’un des constituant les plus importants de la graine de nigelle pourrait être utilisée dans la prévention du Covid-19.

Dans cette étude on peut lire :

<< Le polyphénol thymoquinone (2-Isopropyl-5-méthylbenzo-1,4-quinone ; TQ) est un constituant important de la graine de nigelle (Nigella sativa), qui est utilisé depuis des milliers d’années comme épice et conservateur alimentaire, ainsi que comme remède protecteur et curatif de nombreux troubles, et il est connu pour avoir de nombreuses propriétés médicinales en médecine traditionnelle.

Dans une étude récente, Molla et al. (2019) ont décrit l’activité antivirale de la graine de nigelle et de ses composants contre plusieurs virus pathogènes chez l’homme, les animaux, les oiseaux et les plantes, tels que l’infection par le cytomégalovirus murin, la grippe aviaire (H9N2), l’infection Schistosoma mansoni, le virus de la PPR, le virus de la mosaïque commune du haricot, le VIH, le virus de l’hépatite C, le virus de la mosaïque jaune de la courgette et le virus des tâches en anneaux du papayer, suggérant que la graine de nigelle pourrait être l’une des meilleures sources de médicaments antiviraux

(…)

Par conséquent, dans ce document d’hypothèse, nous suggérons que la combinaison de l’EGCG, de la Thymoquinone (ndt : un des constituants les plus importants de la graine de nigelle) et de la vitamine D3 pourrait activer les gènes dépendants du Nrf2 et protéger les cellules contre l’infection virale et pourrait être utilisée dans la prévention des infections virales, telles que le SARS-CoV-2 (Covid-19). >>

Version complète et originale de l’étude : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC7463602/

Étude de l’institut Pharmaceutique New Monftfort et de l’université Amity, Noida en Inde

Deux études ont été réalisées en Inde sur le sujet. La première arrive à la conclusion que : << Il existe des preuves rationnelles et précliniques de l’efficacité de la graine de nigelle (Nigella sativa) selon lesquelles elle peut être utile pour le traitement du COVID-19 et peut servir de candidat naturel potentiel.>>

Version complète et originale de l’étude : https://www.eurekaselect.com/node/186110/article/discovery-of-potential-inhibitors-of-sars-cov-2-covid-19-main-protease-mpro-from-nigella-sativa-black-seed-by-molecular-docking-study

La seconde étude va dans le même sens et affirme que :
<< Comme le montre cette étude, la graine de nigelle (Nigella sativa) a le potentiel pour être utilisé comme traitement pour le COVID-19.>>

Version complète et originale de l’étude : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC7605643/

Étude réalisée par l’autorité de santé de Dubai aux Emirats Arabes Unis

L’autorité de santé de Dubai met en avant la possibilité d’utiliser la graine de nigelle en traitement complémentaire afin de diminuer la dose des traitements conventionnels pour limiter leurs effets secondaires.

<< Les constituants actifs de la graine de nigelle (Nigella sativa) tels que la nigellidine et α-hederin ont été identifiés comme des inhibiteurs potentiels du SARS CoV-2.

La graine de nigelle pourrait être utilisée comme thérapie adjuvante avec des médicaments conventionnels reconvertis pour gérer les patients atteints de COVID-19.

Le traitement adjuvant de la graine de nigelle pourrait réduire les effets indésirables des médicaments conventionnels en aidant à diminuer leurs doses.>>

Version complète et originale de l’étude : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC7338708/

Étude réalisée par l’université Huazhong de Wuhan en Chine

L’université de Huazhong est située à Wuhan la ville d’où l’épidémie de Covid-19 serait partie. Dans son étude sur la graine de nigelle, il est écrit que :

<< Les composés biologiques de la graine de nigelle (Nigella sativa) sont largement utilisés comme médicaments complémentaires dans le monde entier.

De nombreuses études publiées jusqu’à présent ont confirmé les capacités pharmacologiques de ces composés à réguler les cytokines inflammatoires lors de troubles respiratoires obstructifs.

Par exemple, la thymoquinone supprime l’expression de l’ARNm qui régule à la baisse les gènes d’interférons et d’autres réponses inflammatoires. De même, α-hederin (ndt: un des principes actifs de la graine de nigelle) supprime l’expression du miRNA-126 qui interfère par conséquent avec la voie de sécrétion de l’IL-13.

Les résultats de l’arrimage moléculaire ont également montré la supériorité de ces composés sur les médicaments approuvés par la FDA (ndt: l’administration américaine des denrées alimentaires et des médicaments).

Tous ces résultats ont confirmé sans équivoque l’utilisation des composés de la graine de nigelle (Nigella sativa) chez les patients atteints de COVID-19.

D’autres études in vitro et in vivo sont encore nécessaires pour connaître le mécanisme par lequel ces composés exercent des effets thérapeutiques.

Les chercheurs devraient également étudier les cibles spécifiques et moléculaires de ces composés au niveau cellulaire en menant d’autres essais précliniques et cliniques contre le COVID-19.>>

Version complète et originale de l’étude : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC7347483/

Étude réalisée par l’université de Malaya, Kuala Lumpur en Malaisie

Les chercheurs de l’université de Malaya proposent une combinaison huile de nigelle + zinc (Zn).

<<Avec une gamme de composants bioactifs tels que la thymoquinone et la nigellimine, la graine de nigelle pourrait offrir un certain nombre d’avantages pour traiter le COVID-19 tels que (i) bloquer l’entrée du virus dans les pneumocytes et (ii) fournir un ionophore pour une meilleure absorption du Zn2+(ndt: le symbole Zn désigne le zinc) qui à son tour peut améliorer la réponse immunitaire de l’hôte contre le SARS-CoV-2 ainsi qu’inhiber sa réplication en bloquant la RdRp virale.

il est important d’identifier les bonnes doses tant pour la graine de nigelle ou ses dérivés tels que l’huile, que pour le zinc (Zn).

On peut noter que l’huile de graines de nigelle a été utilisée à des doses comprises entre 40 et 80 mg/kg/jour comme adjuvant thérapeutique sans aucun effet secondaire.

Par contre, une consommation de zinc (Zn) supérieure à l’apport journalier recommandé (AJR) peut être nocive, ce qui varie en fonction de l’âge, du sexe et d’autres conditions de santé.

Par exemple, l’AJR varie pour les enfants de 1 à 8 ans (3-5 mg), les hommes de 9 à 13 ans (8 mg), les hommes > 14 ans (11 mg), les femmes > 18 ans (8 mg) et les femmes de 14 à 18 ans (9 mg).

Les personnes souffrant de problèmes de santé tels que des maladies du foie et des reins ainsi que les femmes enceintes doivent consulter les médecins avant de décider de prendre un supplément de zinc (Zn) auto-prescrit.>>

Version complète et originale de l’étude : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC7313527/

Etude réalisée par l’université Quaid-i-Azam à Islamabad au Pakistan

Les chercheurs pakistanais terminent leur étude en disant que << les principaux constituants de la graine de nigelle (Nigella sativa) se sont révélés avoir un potentiel en tant qu’agents antiviraux naturels contre les nouveaux coronavirus. En particulier, la dithymoquinone (DTQ) qui a montré une grande affinité pour l’interface SARS-CoV-2:ACE2 >>

Version complète et originale de l’étude : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC7298883/

Revue réalisée par l’université King Abdulaziz, Jeddah en Arabie saoudite

Les chercheurs de l’université King Abulaziz ont réalisé une revue regroupant plusieurs études déjà réalisées sur le sujet. Ils nous disent que :

<< Au moins 8 études in silico ont montré que certains composés de la graine de nigelle, dont la nigelledine, α-hederin, l’hédéragénine, la thymohydroquinone et la thymoquinone, avaient une affinité élevée à modérée avec les enzymes et les protéines du SARS-CoV-2. Ces composés peuvent potentiellement inhiber la réplication du SARS-CoV-2 (ndt: Covid-19) et sa fixation aux récepteurs des cellules hôtes. >>

Version complète et originale de l’étude : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC7445151/

Quelle posologie de graine de nigelle pour prévenir ou soigner le Covid-19 ?

Important : si vous avez des symptômes de Covid-19 suivez les consignes des autorités sanitaires ainsi que les traitements qui vous seront prescrits par votre médecin.

Si vous souhaitez utiliser la graine de nigelle en prévention ou en complément de votre traitement, vous vous demandez certainement comment l’utiliser ?

Une étude réalisée par l’institut médical Shaikh Zayed de Lahore a effectuée sur 313 patients atteints de Covid-19.

107 patients ont reçu de la poudre de nigelle (80mg par kilo et par jour) et du miel (1mg par kilo et par jour).

Voici les résultats de l’étude :

<< Sur 313 patients, 210 modérés et 103 sévères ont été randomisés.

Parmi ceux-ci, 107 ont reçu du la nigelle et du miel tandis que 103 ont reçu un placebo pour les cas modérés. Pour les cas sévères, 50 ont reçu de la nigelle et du miel et 53 un placebo.

La nigelle et le miel a entraîné une diminution de la durée des symptômes de 3 jours pour les cas modérés et de 7 jours dans les cas graves (risque relatif [RR] : 6,11 ; 95% intervalle de confiance [IC] : 4,23-8,84, P<0,0001 et RR : 4,04 ; 95% IC, 2,46-6,64, P<0,0001).

Le virus a également été éliminé 4 jours plus tôt dans les cas modérés (HR : 5,53 ; 95% CI : 3,76-8,14, P<0,0001) et graves (HR : 4,32 ; 95% CI : 2,62-7,13, P<0,0001).

La nigelle et le miel ont en outre conduit à un meilleur score clinique au jour 6 avec des activités normales chez 63,6 % des patients (modéré, OR : 0,07 ; 95 % IC : 0,03-0,13, P<0,0001) et chez 28 % des patients (sévère, OR : 0,03 ; 95 % IC : 0,01-0,09, P<0,0001).

Une réduction de la mortalité à 30 jours chez les patients sévères a été démontrée avec le miel et la nigelle (4 % contre 18,87 %, OR : 0,18 ; 95 % IC : 0,02-0,92, P=0,029). Aucun effet indésirable lié au miel et à la nigelle n’a été observé.>>

Version complète et originale de l’étude : https://www.medrxiv.org/content/10.1101/2020.10.30.20217364v2 ou https://clinicaltrials.gov/ct2/show/study/NCT04347382

Cette étude a donc été réalisée avec de la poudre de graine de nigelle + du miel.

Une autre étude est actuellement en cours de réalisation par l’université King Abdulaziz à Jeddah sur 200 patients. L’objectif est de tester l’efficacité d’un supplément de 500 mg d’huile de nigelle par jour (soit environ 0.56 ml).

source l’étude : https://clinicaltrials.gov/ct2/show/NCT04401202







  • 51
    Partages

Add a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

error: