fbpx

Pourquoi l’huile de nigelle peut soigner vos verrues

Pourquoi l’huile de nigelle peut soigner vos verrues

L’huile de nigelle peut-elle soigner votre verrue ? Est-elle un traitement naturel efficace qui vous permettra de vous débarrasser de cette vilaine verrue toute disgracieuse…

La réponse courte est « oui », mais comme beaucoup d’entre vous ne vont pas se satisfaire – à raison – d’un simple « oui », nous allons voir plus en détail qu’est-ce que l’huile de nigelle, quelles sont ses propriétés et surtout d’où viennent les verrues.

Après cela, il vous sera facile de comprendre comment utiliser l’huile de nigelle pour vos verrues.

L’huile de nigelle c’est quoi ?

L’huile de nigelle est une huile extraordinaire. Si les graines de nigelle semblent avoir été utilisées depuis des lustres, c’est dans le monde musulman que son utilisation s’est généralisé en tant que traitement naturel pour tous types de maladies.

En effet, le prophète de l’islam Mohammed (salallahou alayhi wa sallam) a dit : « Il y a dans la graine de nigelle un remède contre toute maladie, sauf contre le sâm. » (Al-Bukhârî n°5688).

Cette parole est confirmée jour après jour par les nouvelles recherches universitaires. Il en existe plus de 1204 aujourd’hui [1] qui traitent de l’efficacité de l’huile de nigelle sur un nombre de maladies impressionnant.

En effet, il a été découvert que cette huile via son composant actif la thymoquinone était : antivirale, antibactérienne, antifongique, antihistaminique, anti-inflammatoire, anti-cancéreuse… Faites un tour ici pour découvrir tous les articles liés à ses bienfaits, avec à chaque fois les références vers les études scientifiques.

Pourquoi j’ai des verrues ?

Ici laissons la parole aux dermatologues et voyons ce qu’ils nous disent dans une étude universitaire sur le sujet [2] :

« Les verrues cutanées sont causées par le virus du papillome humain (VPH), dont les types les plus répandus sont HPV2/27/57 et HPV1. Bien que la plupart des patients atteints de verrues cutanées soient asymptomatiques, certains peuvent ressentir un inconfort physique ou psychologique.

De nombreuses études ont documenté la prévalence des verrues cutanées chez les enfants, allant de 3,3% aux États-Unis à 33% aux Pays-Bas. Les données sur la prévalence des verrues cutanées chez les jeunes adultes sont limitées par rapport à celles chez les enfants.

Dans une étude britannique antérieure avec un échantillon de taille modeste, la prévalence était de 3,5% chez les personnes âgées de 25 à 34 ans et de 0,3% chez les personnes âgées de 35 à 54 ans.

Dans une autre étude américaine avec un échantillon relativement important, la prévalence de la verrue était de 1,2% chez les personnes âgées de 18 à 24 ans et de 0,6% chez les personnes âgées de 25 à 34 ans.

Aucun de ces rapports ne fournissait de données sur les déterminants et le profil clinique des verrues chez les adultes. »

Ici, on comprend donc que les verrues sont assez répandues dans le monde et que cela varie d’un pays à l’autre et d’une classe d’âge à l’autre. On apprend aussi que les verrues sont dues à un virus nommé « le virus du papillome humain » (VPH). »

L’huile de nigelle et les verrues

D’un côté, la nigelle a été utilisée traditionnellement dans le monde musulman pour soigner les verrues comme pour soigner toutes autres maladies.

D’un autre côté, le rôle antiviral de l’huile de nigelle a pu être démontré dans de nombreuses études et rappelons-nous que les verrues sont dues au virus VPH. Voici ce que nous dit une de ces études [3] sur le caractère antiviral de l’huile de nigelle :

« Quelques études récentes ont été réalisées sur l’activité antivirale de l’extrait de nigelle (Nigella Sativa).

Par exemple, une étude récente réalisée en 2013 a permis d’obtenir des résultats significatifs sur l’effet de l’huile de nigelle sur le virus de l’hépatite C (VHC).

Les patients atteints du VHC qui ne peuvent pas recevoir d’IFN-α ont reçu 450 mg d’huile de nigelle sous forme de capsule. Après 3 mois de traitement 3 fois par jour, une diminution du nombre de virus a été constatée.

Une augmentation de l’activité antioxydante a également été observée, indiquant une réduction de l’hémolyse des globules rouges et des plaquettes. D’autres résultats ont été observés, tels que la réduction de la glycémie et l’œdème des membres inférieurs.

Ces résultats suggèrent que l’administration de nigelle diminuera la charge virale chez les patients atteints du VHC et améliorera le stress oxydatif, l’état clinique et le contrôle glycémique chez les patients diabétiques. »

Même si pour l’heure, aucune étude ne semble avoir été réalisée précisément sur l’huile de nigelle et les verrues, le fait que l’huile de nigelle ait été traditionnellement utilisée pour soigner les verrues, le fait de son caractère antiviral prouvé et avant toutes choses le fait que le messager d’Allah ait affirmé qu'<<Il y a dans la graine de nigelle un remède contre toutes maladies sauf la mort>> (Al-Bukhârî n°5688) nous suffit à être convaincu de l’efficacité de l’huile de nigelle contre les verrues.

Ceci dit, dès qu’une étude sera publiée sur le sujet, nous ne tarderons pas à venir l’ajouter ici inch’Allah.

Si vous-même vous avez une expérience de l’huile de nigelle et des verrues, n’hésitez pas à laisser un commentaire pour faire profiter les autres lecteurs.

Références

[1] https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/?term=nigella+sativa

[2] https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC6194033/

[3] https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC5735686

  • 45
    Partages

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *